Quand on a trouvé UNE belle conséquence du réchauffement climatique

Quand on a tant de raisons de désespérer face au mur sur lequel se précipite le monde, cherchons bien les cocos, cherchons bien quelques raisons de se réjouir et de rêver au niveau global (sinon niveau perso ça va très bien merci).

Aujourd’hui, ce sera grâce au désert d’Atacama, l’un des plus arides du monde. Habituellement plus sec que le regard de Poutine, le désert chilien a connu de si fortes pluies en mars dernier, que toutes les fleurs qui hibernaient sous terre se sont données rendez-vous à la surface, pour nous donner du bisounours en veux-tu en voilà.  Merci Mother Nature de nous offrir un si beau spectacle alors que nous te maltraitons tant !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s