Quand l’heure du grand boycott a sonné

“Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde” : c’est avec cette citation bimbamboumpfiouwhiiiiz de Gandhi (qui fait partie de mon top 5 de paroles de sages mais on en parlera une autre fois) que l’association i-boycott accueille les internautes sur son site, auto-proclamé “première plateforme de lancement de campagnes de boycott et de buycott responsables” et lancée officiellement hier.

Alors c’est vrai que pour une phrase d’intro c’était longuet, mais autant le dire tout net, ce matin je suis toute joie de ce machin que je vous sers au pti dej.
Car voilà un moment que je braille que “we got the power”, à coups de citations du Dalaï Lama, de posts sur les révoltes réussies comme ça a été le cas récemment en Islande, ou juste de billets enflammés au réveil qu’on se demande comment c’est possible de se procurer du lion comme ça en plein Paris de bon matin. J’ai même parfois abusé d’une certaine illus, j’avoue, et comme j’ai peur de rien, paf, je la replace encore une fois ici.

people-dont-know-their-true-power1Bref. J’en ai rêvé, ils l’ont fait.
Je les attendais depuis longtemps, Levent et Bulent (pas de plaisanterie sur leurs noms, hein, c’est pas le genre de la maison), je trépignais d’impatience en regardant en direction du levant, ne voyant rien venir que les dirigeants qui bullaient, les emmerdes du monde qui s’amoncelaient et la révolte qui grondait, et voilà que depuis hier, les dits-gars ont semé de l’espoir tellement solide sur le chemin, que ce connard de Trump dirait que c’est un OGM.

Sauf que tout l’inverse, en fait. i-boycott, c’est une plateforme participative dont le but est de favoriser une consommation citoyenne et responsable en jouant du boycott. Oui, le boycott. Soit le SEUL moyen que nous ayons, nous le peuple qui avons le monopole de la consommation en masse, de faire pression pour dicter NOS lois et non plus subir celles de gros malades qui ont décidé de mettre de la gélatine dans les crevettes pour qu’on les paie plus cher (vrai de vrai, on en est là).

Levent et Bulent se sont donnés comme mission d’offrir aux citoyens un outil leur permettant d’agir concrètement contre ce genre de débiles mentaux qui se trouvent être les acteurs économiques qui dirigent notre monde, en utilisant la viralité d’Internet et des réseaux sociaux.
Tous les citoyens ou associations peuvent ainsi créer ou participer à des campagnes de boycotts sur i-boycott. Et en plus de boycotter, ils peuvent proposer des alternatives. En bref, le machin parfait…
Je vais pas faire tout le mode d’emploi il est juste par ici, et puis j’ai pas que ça à faire, y a justement une campagne qui vient d’être lancée contre ce connard de H&M sur i-boycott, sobrement intitulée “H&M, respectez vos engagements et protégez vos ouvriers”… Levent et Bulent, je vous aime, tout comme j’aime le groupe de bénévoles qui vous entoure et œuvre pour la cause, tout comme les 513 personnes qui ont rendu votre projet possible en mettant la main au portefeuille sur Kisskissbankbank, tout comme j’aime le monde quand il virevolte dans le bon sens (et c’est tellement, tellement rarement le cas en cette fin de civilisation), et oui, je sais, ça fait beaucoup d’amour tout d’un coup, mettons-en nous dans les poches pour la journée, tiens, ça fera peut-être pas venir le soleil mais ça ne nous empêchera pas de jouer au Petit Poucet.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s