Quand vérifier l’indépendance de son médecin, c’est easy

Rendre les pratiques d’influence plus transparentes représente un enjeu : repas, remboursement de frais de transport et d’hébergements, invitation à des congrès, dons de matériels médicaux, de soutien à des actions de formation, vins, chocolats… Les laboratoires pharmaceutiques et les entreprises de médicaments ont imaginé mille façons de choyer les médecins pour les encourager à vendre leurs produits.
Il y a quelques années, Regards Citoyens dénombrait ainsi près de 233.000 conventions donnant lieu à la rémunération d’un professionnel de santé par un laboratoire, principalement pour leur participation à un congrès, à une étude de marché, à une action de formation ou de recherche. Vous voulez vous faire une idée de ce que ça représente en termes de pépettes ? Facile : certaines entreprises ont déjà publié par erreur le montant de ces contrats, dont l’allemand Bayer, qui peut verser entre 10.000 et 40.000 euros par convention, le record étant détenu par le français Eurofins Optimed, à qui il est arrivé de refiler 70.200 euros à un psychiatre… Quand même. Vous reprendrez bien une petite dose d’anti-dépresseurs ?

Attendez deux minutes, y a une bonne nouvelle, et c’est qu’il y en a deux :
– Uno, le ministère de la Santé a créé un site qui recense les liens d’intérêts entre les professionnels de la santé et les entreprises, et dévoile les avantages consentis par les firmes dès lors que ceux-ci dépassent 10 euros. Cette déclaration est obligatoire sous peine de sanctions pénales.
– Deuxio, c’est une nouvelle qui date un peu puis que ce site Transparence – Santé a été mis en ligne en juillet 2014, mais on avait laissé passer la nouvelle, mais on l’a retrouvée à un carrefour il y a deux jours. Un truc de dingue.

Alors alors, derrière son air de professionnel-rigoureux-mais-en-même-temps-c’est-pas-comme-si-on s’y-connaissait-en-noms-barbares-de-médicaments, votre médecin est-il un vendu ? Un chenapan payé par un labo en mignardises et voyages aux caraïbes pour prescrire ses médicaments ? Ou pire, un scélérat prêt à vendre son âme en assurant le bien-fondé des produits Duschmol dans des études, tout ça pour quelques milliers de dollars en plus ?
Halte là, tant d’interrogations matinales peuvent nuire à la santé: allez donc faire un tour sur le site magique pour vérifier en deux clics ce que vaut votre médecin chéri.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s