Quand les panneaux de pub font aussi lits de camp

Certes, a priori et de manière générale, les agences de pub ont des valeurs en papier chiotte. Mais comme le disait Soeur Teresa pas plus tard qu’hier et ici-même, “si je regardais la masse, je ne ferais rien. Je regarde l’individu, et j’agis”. Et ça n’a rien à voir avec ce que je voulais dire mais presque, on m’excusera, c’est le matin et les citations ça va ça vient.
Pour préciser ma pensée, si de manière générale les agences de pub ont des valeurs en papier chiotte, les publicitaires qui y bossent peuvent avoir des sursauts de sentiments humains, voire humanistes.

C’est d’ailleurs exactement ce qui est arrivé aux gars de l’agence BBDO Pakistan.
Mais commençons par planter le décor voulez-vous. Avez-vous déjà dormi sur un trottoir ? Avez-vous déjà dormi sur un trottoir après avoir bossé pendant 15 heures dans une usine ? Avez-vous déjà réitéré l’expérience plusieurs jours, plusieurs mois, plusieurs années de suite, pour être bien sûr ? C’est ce que font un demi-million de travailleurs pakistanais, qui gagnent un dollar par jour envoyé comme le messie illico presto à la familia. Le soir, ils dorment sur des trottoirs faute de pouvoir se payer un appartement et donc un lit. Les gars de BBDO n’ont probablement jamais été à leur place, mais,  incroyable mais vrai, ils se sont MIS à la place de ces pauvres gens-là, et se sont dit qu’ils pourraient se choper directement le cul de la crémière en faisant un buzz et une bonne action d’un coup d’un seul en imaginant une campagne de pub du tonnerre de Zeus pour le fabricant de matelas MoltyFoam.

Comme il est plus que temps de passer aux faits, les voilà : BBDO a proposé à MoltyFoam de monter une campagne publicitaire comme du scotch double-face mais en mieux : d’un côté, la pub pour les matelas, de l’autre, un matelas pour les travailleurs éreintés.

Avec des mots c’est pas top, heureusement y a un visuel qui explique ça très bien :

Capture d’écran 2015-09-29 à 23.21.38En tout, plus de 150 de ces “BillBeds” ont été installés dans 9 grandes villes pakistanaises, et en 6 mois quelques 40000 travailleurs sans domicile ont pu goûter au bonheur d’une nuit régénérante… Merci pour eux.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s