Quand on peut peut-être faire quelque chose pour les réfugiés

Bon. Peut-être que c’est facile à proposer quand on n’a pas soi-même une chambre libre dans son appartement. Il n’empêche. Face aux vagues de réfugiés qui se noient dans la Méditerranée, on a tous quelque chose à dire, mais personne ne sait quoi faire.

Autrement dit, c’est le moment où jamais de découvrir la communauté SINGA, qui “favorise l’émergence d’espaces et d’outils de rencontre, d’échange et de collaboration entre les réfugiés et leur société d’accueil afin de favoriser le vivre ensemble, l’enrichissement culturel et la création d’emplois”.

La nouvelle idée de SINGA ? Le dispositif CALM (Comme A La Maison), qui met en relation des réfugiés mal logés ou sans domicile fixe et des particuliers. Alors voilà, c’est très simple : vous avez une chambre libre chez vous ? Vous voulez être dans le FAIRE ? Vous voulez changer la vie d’une personne ? Vous voulez accomplir un miracle ? Vous voulez arrêter les anti-dépresseurs ? Vous voulez un shoot d’héroïsme ? La solution est là, elle est couillue, elle est impliquante, elle est pas easy easy du genre un séjour aux Caraïbes, mais elle a le mérite d’être là : hébergez un réfugié !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s