Quand une rose de Jéricho fait honte à Superman

Dans la série “La nature sait y faire”, voici la rose de Jéricho.
Son super pouvoir ? Sa capacité à survivre sans eau pendant plusieurs années (oui, plusieurs années), et à se réveiller à la première pluie: lorsque la sécheresse se fait sentir, la plante se recroqueville progressivement. Privées de sèves, les feuilles se courbent vers l’intérieur jusqu’à former une boule ultra légère (3% de sa masse), pouvant être déracinée et emportée par le vent jusqu’à des lieux plus hospitaliers. Lorsque les feuilles sont réhydratées, les fonctions métaboliques de la plante se remettent en route, et sa croissance reprend en quelques heures à peine…
Voici un petit timelapse signé Sean Steininger, qui dévoile le processus de réhydratation d’une Rose de Jéricho, qui a aussi pour nom la “plante de la résurrection”… Tu m’étonnes.
Advertisements

4 thoughts on “Quand une rose de Jéricho fait honte à Superman

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s