Il s’appelle Slava et il capte le temps

Slava Korotkiy vit seul, depuis 13 ans, dans une station répondant au doux nom de Hodovarikha, posée, comme ça toute petite minuscule, sur le vaste Arctique.

Son boulot? Relever, toutes les trois heures, la pression atmosphérique, la température du vent, le taux d’humidité, et la qualité de la neige qui recouvre la toundra.

Sa maison ? Un habitat vintage au possible, qui n’a pas bougé depuis 1933. Du papier peint au mobilier, tout est d’origine, dans ce refuge situé à deux kilomètres de la mer de Barents et à une heure d’hélicoptère de la ville la plus proche.

Sa météo ? -20°C, et en hiver, des jours qui ressemblent aux nuits qui ressemblent aux jours, une obscure clarté, ce genre d’oxymore.

Le machin de ce matin, ce sera donc Weatherman, la série réalisée par Evgenia Arbugaeva, photographe spécialiste des stations météorologiques dispersées dans l’Arctique (faut se méfier de la concurrence et trouver des spécialités bien spéciales, quand on est photographe, de nos jours), qui a partagé le quotidien de ce loup solitaire pendant quelques semaines.

Une lumière qui s’en tient au bleuté et qui ne fait pas de bruit, comme pour ne pas déranger le silence de ce bonhomme, à des années-lumière de nos fausses lois sur l’obsolescence programmée. Un moment calme et hors du temps pour commencer la semaine…

Pour les Parisiens, une expo a lieu en ce moment et jusqu’au 4 avril pour découvrir en vrai ces beaux clichés…

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s