Quand des étourneaux enchaînent une choré de malade

Parce que ça les aide à trouver plus facilement de la nourriture, parce que ça les entraîne en cas d’attaque, et probablement parce que ça les amuse du feu de dieu de faire de la natation synchronisée hors piscine, les étourneaux se fendent parfois d’un petit ballet aérien à la chorégraphie millimétrée (en anglais ça s’appelle “murmuration”, et c’est pas mal).

Alors sans vouloir froisser la susceptibilité des grands malades (ha ben ça y est, elle est froissée) qui pensent que l’homme est une espèce globalement supérieure aux autres espèces en général et aux étourneaux en particulier, disons-le clairement : ces petits oiseaux, au-delà d’être mignons, ont tout compris à ce schéma pourtant simple que les humains ont un mal fou à mettre en place :
strengthinnumbers

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s