Quand des modeurs norvégiens se mettent en mode cambodgien

Ah, la téléréalité a de beaux jours de connerie abyssale devant elle. Mais va savoir, quelque part entre “les Anges de la téléréalité”, “La Maison des Secrets”, “Secret Story”, “Qui veut épouser mon fils” et” la Belle et ses princes presque charmants” (sic), nos concepteurs de cerveaux à QI négatif ont eu une étincelle d’intelligence, et ça, ça vaut bien un machin du matin.

L’idée est simple, efficace: on prend 3 blogueurs de mode norvégiens, bien décrochés des réalités, bien là-haut dans leur monde de bisounours biberonnés à la surconsommation débilisante, qui évoluent habituellement dans un monde où dépenser 600 euros par mois dans des fringues est une question de survie, et on les catapulte dans une usine textile cambodgienne. Et on les fait BOSSER. Un concept complètement hype, complètement furieux, complètement sur orbite, se disent-ils… Méga surexcités à l’idée d’apparaître dans un programme télé national, les voilà qui débarquent à Phnom Penh, s’immortalisant à coups de selfies, s’exclamant dans les tucks tucks.. avant de déchanter en arrivant dans leur nouvelle demeure, la cabane une pièce tout compris où se tasse une famille de 7 “pas plus grande que ma salle de bains”, remarque Frida, un brin inquiète.

Ce n’est que le début des emmerdes, évidemment. Le web-doc, qui suit les 3 modeurs pendant un mois, retrace leur descente aux enfers qui n’est finalement rien d’autre que la vraie réalité, de fait, dans les usines qui produisent nos sous-pulls H&M à 30 euros : horaires à rallonge, cadences intenables, salaires de misère, ateliers bondés, bruyants, insalubres… Une bonne bonne claque pour Anniken Jorgensen, Frida Ottesen et Ludvig Hambro, qui se retrouvent, à la vitesse de la lumière des machines à coudre, en état de nervous and physical breakdown. Et, peut-être, on l’espère, une prise de conscience pour les téléspectateurs qui suivront le programme jusqu’au bout.

Pour ma part, je n’ai regardé qu’un épisode, celui où on leur propose de faire le dîner pour leurs 10 hôtes avec 9 dollars. Alors évidemment, ils les ont bien choisi, les blogueurs, vu qu’ils commencent par se diriger tout droit vers ce qui doit être le seul supermarché european-friendly de la ville, en s’imaginant qu’ils vont préparer du poulet à la béarnaise (et c’est vrai de vrai). Certes, ils ne sont pas dégourdis, et ils mettent des plombes avant de se résoudre à l’évidence, la mort dans l’âme : ils vont devoir aller faire leurs emplettes au marché, ce lieu grouillant de monde où les étals de viande font l’amour avec les mouches. Et, incapables d’acheter leurs légumes tous seuls, ils finissent par appeler la maîtresse de maison pour qu’elle vienne à la rescousse.

Pas débrouillards pour un sou, les têtes blondes, donc.
Mais ne crachons pas dans la soupe aux pattes de poulet qu’ils ne feront jamais : réjouissons-nous plutôt du frisson d’intelligence qu’ont eu les inventeurs de “Sweatshop – Dead Cheap Fashion”, et espérons que ça passera l’envie à une poignée de fashionistas de courir faire les soldes dans ces enseignes où les petites robes noires valent tant de larmes et d’injustice.

A l’occas, allez donc visionner quelques épisodes (sous-titrés anglais), c’est par là… Désintox assurée !

Capture d’écran 2015-01-22 à 09.10.45

Advertisements

3 thoughts on “Quand des modeurs norvégiens se mettent en mode cambodgien

    1. Oui, croisons les doigts !! Mais apparemment, au moins l’une des blogueuses est allée voir H&M dès son retour en Norvège, et s’est donnée comme mission de faire bouger les lignes grâce à son expérience… Elle a dû grandir d’un coup la cocotte 😉

      Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s