Il s’appelle François et il s’est fait avoir comme un bleu

Jusque-là tout était parfait.
Un beau jour du joli mois de mai 2003, François Chamorro de la société de convoyage de fonds Thémis annonce à ses deux collègues qu’il quitte la boîte. Pour fêter ça, il sort une petite bouteille de champagne et un flingue, et leur demande gentiment un million d’euros, histoire de profiter un peu de sa retraite anticipée. Il a du style, François.
Il est aussi du genre sympa: il laisse 14000 euros à son ex-compagne dans son garage, et prévient courtoisement les flics qu’il est inutile de tenter de le trouver, ils le trouveront pas. Na. Et puis s’ils le trouvent, il se tue et il tue tout le monde. Ou l’inverse. En tout cas, ça va saigner.
Et après évidemment il voyage. C’est ce qu’on fait quand on a tout à coup un paquet d’argent, et c’est aussi ce qu’on fait quand on est tout à coup en cavale. D’abord Marseille, ça rapproche du soleil, puis Montréal, ça éloigne du soleil mais aussi de la France, et après, hop, République Dominicaine, François réussit à combiner soleil et loin. Bravo! Il y coule des jours heureux, pendant dix ans, sous un faux nom, avec quelques millions dans une main et une caïpirhina dans l’autre (c’est comme ça que je me plais à l’imaginer…)

Alors qu’est-ce qui lui prend, à ce brave François, lorsqu’en août dernier il pose sa caïpi et ses millions, prend sa voiture, et va tout droit à l’ambassade où il se fait cueillir comme un bleu ?
Il voulait récupérer son vrai nom parce qu’il n’en pouvait plus de sa vie de fugitif, voilà ce qu’il a dit aux flics tout étonnés que la vie des fois ça soit si facile, contrairement à ce qu’en disent certaines femmes libérées. Le hic ? Il croyait que les faits étaient prescrits et qu’il pouvait entamer les démarches sans être inquiété… Le problème ? En matière de droit pénal, la prescription d’une peine est de vingt ans, et pour être définitivement tranquille, il aurait dû attendre 2028.

Dommage François… Tu te serais appelé Chamorue ou Chameauroux, à la rigueur on aurait compris que tu y tiennes tant, à ton nom. Mais Chamorro ? Franchement ça valait ta liberté, 10 millions et une caïpi ? T’inquiète, tu auras 10 ans pour y réfléchir en prison…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s