Le son qui jamais ne mourra

Ils s’éteignent les uns après les autres, laissant le champ libre à des stars (mais de quoi ?) sans étoiles dans les yeux, sans trésor caché, téléréels, bêtes et dégénérés.

Et voilà que c’est au tour de Manitas de Plata de nous laisser tristes et pantois, comment va-t-on faire sans toi… Mais il nous reste sa musique, qui va si bien quand les paysages défilent, quand les feux se font joie, quand les bouteilles montrent leurs culs, que les yeux pétillent et que les cœurs chantent. Merci à toi, mon gars, d’avoir attendu d’avoir 93 ans, et de nous laisser de quoi accompagner la vie quand elle est belle.

115472578

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s