Le son qui défie le temps

Et voilà. Au début on se dit qu’on va varier les plaisirs et proposer à notre select public une répartition dosée, efficace, élégante même, entre billets d’humeur, sons, vidéos, citations et tout ce qui peut avoir sa place ici. Et puis, comme d’habitude, à un moment on finit par faire bien ce qu’on veut et on se retrouve à poster deux sons deux jours d’affilée.

Mais on est dimanche, et c’est presque une hérésie que ce morceau n’ait pas encore fait l’objet d’un machin du dimanche matin. Il a le goût des pétards de jeunesse, de ma première bagnole, de la vie qui commence, du sourire de mon frère. Et quand je pense à l’écouter le dimanche matin, il y a toute cette innocence effrénée qui revient me coller au corps, et ma foi, c’est pas comme si j’avais mieux à faire que la prendre comme on prend ce qu’il y a à prendre.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s