Le son qui tchatche

Et voilà. Hier, on avait du silence en voulez-vous en voici chère Madame, tout se passait à l’intérieur, y compris échelle de Richter inversée et tout le tintouin.

Aujourd’hui c’est tout le contraire que voulez-vous.
Là les mots fusent et ils refusent, ça parle fort à découvert, ça tchatche à tort et à travers, et la parole si elle se donne elle se reprend on joue avec, on fait ce qu’on veut on sait faire des trucs de foufou avec notre flow. D’abord.
Et puis on est content parce qu’il y en a un qui, au détour d’une phrase (qu’on comprend, par hasard, alors on se sent heureux et intelligent et fort, pendant deux secondes et c’est déjà pas mal), y en a donc un qui nous raconte comme ça qu’il boit trop de champagne, et d’ici à ce que ce soit pour féliciter Boyan il n’y a qu’une casquette de gangsta, et d’ici à ce que ça puisse se retourner comme une veste il n’y a qu’un mot à dire.
Le rap de gangsta, contre toute attente, c’est un bon machin du matin, certains matins.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s